Le planning des journées "Jeux Libres" est disponible et à jour, jusqu'à la fin du mois de Décembre, vous pouvez le consulter en suivant ce chemin : Plus d'informations/jeux Libres/Planning
Menu
Partenariat Wack Sport
Commandez chez
WackSport
(matériel ou textile)
avec le code: 197407
et l'identifiant: RUEIL
-15% de remise

(sans mini de commande)
-20% à partir de 200€
 
 
Les partenaires
logo-wack_sport.jpg
logo-alliance.jpg
logo-andro.jpglogo-rasanter.jpg
logo-dejalink.png
Liens utiles
Federation Francaise Comité Départemental 92
Ligue RAC Omnisport
btn_liens_rueil.png btn_liens_Arsenal.jpg
btn_liens_proaprob  
Compteur
Nombre de connexions depuis le 15 avril 2012 :
Mémos des capitaines 2007-2008 - Championnat de France par Equipe - Phase 2

   J8 | J9 | J10 | J11 | J12 | J13 | J14

Journée 8 (10 au 12 janv-08)


> Rueil 1 F ( Pré-Régionale Fém. )
Rueil 1F gagne contre LA GARENNE COLOMBES 1 ( ? ? ? wo ) par 26 à 23
Attente du commentaire de la capitaine.

> Rueil 1 ( Régionale 1 )
Rueil 1 perd contre Montesson 1 ( 25 30 35 , 35 40 40 ) par 29 à 31
Après une première phase difficile en Pré-Nationale, Rueil 1 retrouvait la division qui reflète le mieux son niveau, la Régionale 1. Et l'on sait que, même si le niveau de jeu est moindre, celà reste très difficile et les matchs sont souvent accrochés ! Nous en avons fait l'expérience samedi après-midi en nous inclinant par la plus petite des marges. Mais nous avons toujours été menés et quelques contres sont venues nous mettre la pression. Ne sombrons pas cependant dans le pessimisme, la phase ne fait que commencer...mais c'est un rappel et tous les joueurs doivent prendre conscience que chaque match gagné ou perdu a une réelle influence sur le score final ; battons nous pour l'équipe malgré les jours "sans".
Dans le groupe 1 : Jean-Louis impérial comme d'hab pourrait-on dire (3v + double), Jéjé 1v + double (fatigué des réveillons ? ça ira mieux les prochaines journées !), Thomas 1v a fait ce qu'il a pu après un break d' un mois.
Dans le groupe 2 : Il faut se réveiller ! Antoine 1v + double (doit mieux faire !), Reinald 1v + double (doit mieux faire sic !), Maxime 0v mais en accrochant le 40 sur la dernière partie en l'ammenant jusqu'à 9 à la belle ! On y a cru ! De bonnes séquences pour ce jeune joueur cadet 1 mais attention aux "tchoa" et autres "tchou" en défiant l'adversaire du regard !
Rdv dans 15 jours à la Ferté Alais que nous avons déjà affrontés l'année dernière, le match se soldant par un nul, c'est dire si ce sera encore chaud dans l'Essonne...
Signé Reinald, cptn Rueil 1.

> Rueil 2 ( Régionale 2)
Rueil 2 gagne contre MARLY LE ROI 4 ( 35 40 40 , 40 40 50 ) par 31 à 29
Attente du commentaire du capitaine.

> Rueil 3 ( Pré-Régionale )
Rueil 3 perd contre ACBB6 ( 30 35 35 , 45 45 45 ) par 23 à 37
Nouveau match sans trop de pression pour ce début de phase 2. Trop d'écart sur le papier pour espérer une lutte égale.
Toutefois sans défaitisme de notre part, Rueil 3 a su négocier des parties sérieuses pas toujours récompensées à leur juste valeur. En attestent les matchs de Jeremy et de moi-même perdus contre de bons 45 à la belle. Jeremy, nouvelle recrue titulaire de cette 2nde partie de championnat, s'avère une valeur sûre de la partie B de notre team. Sa "perf" à 45 ne doit rien au hasard. Bienvenu aussi à Guy qui intègre l'équipe. La une, bien que ne ramenant aucun point, a livré des matchs intéressants face à des compétiteurs d'âge et de jeux très différents.
A nous de nous resaisir dès la prochaine journée.
Les résultats individuels : Jeremy : 1, Stéphane : 1, le double B (Jeremy/Stéphane).
Signé Stéphane, cptn Rueil 3.

> Rueil 4 ( Départementale 1)
Rueil 4 gagne contre LEVALLOIS 8 ( 60 65 70 , 70 70 70 ) par 33 à 27
Contrainte de quitter les hautes sphères de la PR à l'issue de la phase 1, et les plans de vol déposés pour la seconde partie de la saison imposant un survol du territoire de la Départementale 1 à moindre altitude, l'équipe est forcément plus exposée aux munitions adverses. Le déplacement à Levallois vient de le démontrer. Même si les classements de nos adversaires déclarés sur la feuille de rencontre ne faisaient pas état d'armes de hautes technologies (bien que munies de picots quand même !), traverser une zone ennemie est toujours risqué. Combien de blessés allions nous devoir ramener ? Cinq finalement, mais comme certains furent atteints deux fois, sept parties ont été abandonnées sur le champ de bataille.
Ainsi, dès les premiers pas de la rencontre franchis, deux "snipers" levalloisiens touchaient Greg et Pascal. Heureusement, les rueillois activaient immédiatement l'attirail des contres mesures, leurres et autres astuces pongistes, et égalisaient à 3-3. Dès lors, les protections déployées par les visiteurs se démontrèrent assez efficaces pour conduire la mission à son terme, sans trop de casse, mais en y laissant toutefois encore quelques plumes ! A l'image de notre chimiste, touchée par une balle perdue (calibre 40) du capitaine local lors de sa dernière partie. Curieusement, les deux doubles échappèrent assez facilement au danger, rapportant deux points toujours précieux aux rueillois.
Le rapport transmis à la base arrière : En 1, Hubert 2,5v, Greg 1v, Alain 3,5v ; en 2, Pascal et JD 2,5v, Brice 1v.
Prochaine mission dans 15 jours contre Villeneuve 2, l'heureux promu de D2 en D1. 
Signé Alain, cptn Rueil 4 (veuillez excuser cette transcription guerrière, car elle est bien sûr, à l'opposée de l'ambiance dans laquelle s'est déroulée cette sympathique rencontre).

> Rueil 5 ( Départementale 1)
Rueil 5 perd contre VILLENEUVE LA GARENNE 1 ( 45 50 55 , 55 60 80 ) par 26 à 34
Attente du commentaire du capitaine.

> Rueil 6 ( Départementale 1)
Rueil 6 perd contre LA GARENNE COLOMBES 3 ( 35 50 60 , 60 60 70 ) par 27 à 33
Bien que l'AEG3 paraisse plus forte sur le papier, le nul voire la victoire étaient à notre portée. Il s'en est fallu d'un cheveu pour que Nicolas batte le 60, ou que le double du haut ne gagne son match. Enfin, ne boudons pas notre plaisir d'avoir tout de même réalisé 5 perfs dans la soirée : 2 pour jean-Michel, et 1 chacun pour Jean-Luc, Jean-François et Philippe.
Signé Philippe, cptn Rueil 6.

> Rueil 007 ( Départementale 1)
Rueil 007 perd contre LA GARENNE COLOMBES 2 ( 45 45 50 , 55 55 60 ) par 20 à 40
Pour cette journée d'apprentissage du haut niveau, coach Reinald promettait « un avant-goût de la phase à venir ». Eh bien cette mise en bouche s'est avérée particulièrement indigeste pour des Rueillois dont le courage et l'envie de bien faire n'auront pas suffi à inquiéter leurs hôtes d'un soir. Bien sûr, on pourrait invoquer la vétusté des lieux, la faiblesse de l'éclairage ou le fait d'avoir été contraints de jouer sur deux tables en raison du match de R2 qui se tenait en même temps, mais ce serait là ferait injure à la qualité des Garennois. En effet, l'explication de cette indigestion collective tient uniquement au menu gargantuesque (45, 45 et 50 en haut, 50, 55 et 60 en bas) qui était proposé aux estomacs rueillois, peu habitués à cuisine si raffinée. Face à cette équipe qui descendait de PR, non pour raison sportive mais simplement parce qu'elle n'avait pu disputer aucun des matchs clé avec toutes ses forces vives, la sauce s'annonçait très relevée. Et malgré leur appétit d'ogre, les Rueillois ne l'auront guère trouvée à leur goût.
Pour l'évolution du score, comptez de 0 à 20 sans interruption et laissez mijoter. Et quant au détail des festivités, il est assez limpide : foie bien trop gras en entrée, cassoulet de l'amer (comprenne qui pourra) en plat principal et une crème complètement brûlée pour finir. Pas de café, l'addition s'il vous plaît. Pourtant, de ce banquet terminé en eau de boudin, se dégagent tout de même quelques regrets. Non pas que les Rueillois eussent le moindre doute, avant même de se mettre à table, que ce serait eux qui paieraient l'addition, mais tout ne fut pas que maux d'estomac tout de même :
- Fred fit une très belle prestation d'ensemble et aurait mérité de mieux digérer les amuse-gueules (défaite 11-9 à la belle sur 45)
- Même chose pour le double B, qui avait attaqué son plat de résistance par le bon bout en menant 2-0, mais qui eut finalement les yeux plus gros que le ventre.
- Le coup de fourchette de l'ensemble des joueurs fut loin d'être ridicule, chacun ayant souvent la sensation de pouvoir rivaliser avec son convive. Malheureusement, il y avait toujours une ou deux bouchées de trop pour les faire caler.
Au final, même si leurs adversaires ne leur auront pas même laissé les miettes, les Rueillois doivent garder une faim de loup et espérer que les menus à venir ne seront pas tous aussi consistants. Si c'est en mangeant qu'on devient glouton, on ne peut que croire que les sucs gastriques rueillois deviendront plus performants au fil des banquets et que les joueurs finiront par devenir de fins gourmets. Mais pour l'heure, ce sera diète pour tout le monde pendant quinze jours, car la réception de Malakoff 4 le 25 janvier à Pasteur promet là encore quelques belles brûlures d'estomac.
Signé : François, chroniqueur de Rueil 007.

> Rueil 8 ( Départementale 2 )
Rueil 8 fait match nul contre ANTONY 7 ( 65 70 80 , 80 85 NC ) par 30 à 30
Ce fut une belle partie, appréciée par tous, avec un score serré jusqu'à la fin. En 1, Benjamin assure avec deux victoires et une troisième partie perdue à la belle. Antoine fait un en se battant bien sur tous ces matches et Bertrand ne put acrocher de victoire malgré une très belle résistance au dernier match ou il essaye d'arracher, à un classé 65, la victoire de l'équipe qui menait alors par 10 à 9. En deux, ce fut plus simple avec Gilles (trois comme d'hab), Fabrice qui fait un et Jacques deux. Le double est aussi gagné et au final le score de parité satisfait toute le monde.  Le match fut disputé, le pot qui s'en suivi permit de discuter et fut aussi très convivial (nous avons eu le temps de noter la marque du cidre).  En un mot, ce fut Rueil 8 des bons jours, avec le net sentiment de réaliser une bonne opération grace à ce match nul (déjouant les pronostics de l'entraîneur) contre une équipe mieux classée et qui lance donc bien l'équipe dans cette seconde phase.
Signé Jacques, cptn Rueil 8.

> Rueil 2 F ( Pré-Régionale Fém. )
Rueil 2F fait match nul contre ASNIERES 1 ( ? ? ? ? ) par 27 à 27
Attente du commentaire du capitaine.



Journée 9 (24 au 26 janv-08)


> Rueil 1 F ( Pré-Régionale Fém. )
Rueil 1F perd contre CHATENAY MALABRY 3 ( 65 65 70 NC ) par 23 à 31
Attente du commentaire de la capitaine.

> Rueil 1 ( Régionale 1 )
Rueil 1 perd contre LA FERTE ALAIS 1 ( 25 25 30 , 25 25 30 ) par 27 à 33
Bis répétita une nouvelle fois pour Rueil 1 avec une nouvelle défaite à Draveil mais face à La Ferté Alais (la mairie les a zappé pour la réservation de leurs créneaux, du coup plus de salle en phase 2 !). Il y avait pourtant la place de faire beaucoup beaucoup mieux ! pfff ! Malheureusement nous avons toujours couru après le score (5/1 on sent que ça va être dur, 6/3, 8/6 on y croît pour finir à 13/07). A certains de puiser de nouvelles forces, de nouvelles énergies, une nouvelle motivation pour les 5 derniers rendez-vous qui seront donc ...capitaux pour le maintien.
Dans le groupe 1 : Jean Louis 2 (sur 25 et 30) +double, Jérôme 1 (sur 25) + double, Rodolphe 0.
Dans le groupe 2 : Thomas 2 (sur 25 et 30), Reinald 1 (sur 30, un 25 perdu 19/17 à la belle... mais le match était déjà perdu). Nous perdons le double 10 à la belle. Antoine 0.
Sommes nous prêts à renouer avec la victoire face à Neuilly dans 15 jours ? je l'espère...
Signé Reinald, cptn Rueil 1.

> Rueil 2 ( Régionale 2)
Rueil 2 perd contre ARPAJON 2 ( 25 30 40 , 35 35 40 ) par 23 à 37
Rueil 2 avait son plus grand déplacement de la phase dans le 91 à Arpajon. Pour commencer la soirée, nous apprenons le forfait de Paul, un peu malade, et donc resté au lit pour cette soirée. Autre surprise en arrivant sur place, la rencontre allait se jouer sur 2 tables et non 3 comme habituellement. La tache de notre équipe a été délicate dès le début de la rencontre car Arpajon, et les matchs ont déroulé en faveur du club recevant en mettant un sévère 17/03 au final. Une belle perf de Vincent est à noter contre le 25 et les 2 autres points sont marqués en 1 sur le 40 (Flo et Jérome).
Bref, soirée à oublier très vite pour mieux rebondir.
Merci à Maxime d'avoir remplacé Ludo et à Loic pour sa grenadine.
La rencontre s'est terminée à 1h15 (c'est vraiment dur le ping !!!) et tout le monde était au lit à 2h30.
Signé Jéjé, cptn Rueil 2.

> Rueil 3 ( Pré-Régionale )
Rueil 3 gagne contre VOLTIGEURS DE BILLANCOURT 2 ( 45 55 65 , 60 60 70 ) par 33 à 27
Si la pression n'était pas au rendez-vous de la J8, en revanche elle était bien présente dans la salle des Voltigeurs pour cette deuxième rencontre de phase 2. Les conditions de jeu sans être optimales (éclairage faible, sol glissant) ne s'avérèrent pas non plus insurmontables. Rueil 3, même privé de certains joueurs titulaires, su toutefois s'appuyer sur des remplaçants non seulement animés des meilleures intentions mais qui se fondirent extrêmement vite dans le collectif et l'état d'esprit de cette équipe. Le match piège fut rapidement déjoué. Menant 3-0, nous sûmes faire preuve d'envie, de combativité et également de patience, qualité qui n'est pas toujours observable dans nos rangs. Devant une équipe, un peu juste au classement mais jouant ses chances jusqu'au bout, nous avons pu contrôlé la rencontre de bout en bout même si la perte de 2 parties très importantes à 9-7 aurait pu renversé la physionomie de la rencontre. Merci donc aux pigistes du jour (Bruno et JD) qui même avec des niveaux de réussite différents se montrèrent à la hauteur de nos attentes. A nous de confirmer cette bonne prestation d'ensemble dans 15 jours.
Les réultats individuels  : en haut de tableau : Julien 3, Fred 3, Jean-David 0 ; en bas : Yé 2, Bruno 2 (tu reviens quand tu veux !!!), Stef 2 + double.
Signé Stéphane, cptn Rueil 3.

> Rueil 4 ( Départementale 1)
Rueil 4 gagne contre VILLENEUVE LA GARENNE 2 ( 70 70 80 , 80 NC NC ) par 37 à 23
Nous recevions une équipe montée de D2 (3ème dans la poule de Rueil 007 en phase 1). D'incertitude sur le résultat final, il ne devait pas y en avoir. Et il n'y en a, logiquement, pas eu. Rueil 4 devait se passer de Brice (le dos en compote !), et avait accepté de prêter son chimiste (voir l'épisode précédant) à Rueil 3 pour cette journée.
Greg, lors de sa 1ère partie, avec les pieds boulonnés au sol (!), sauve une balle de match au 4ème set avant de s'imposer ric-rac à la belle contre le meilleur (et le plus jeune) des Villenogarennois. Hubert s'inclinera d'ailleurs contre lui, et Alain dû faire appel à toute sa concentration et à son expérience pour s'en sortir. Rien d'autre à signaler en 1, à part peut-être le laborieux gain du double par la paire rueilloise (on était loin du rendement d'il y a 15 jours).
Pascal, lui, ne s'en laissa pas compter. Les deux jeunes lâchèrent chacun une partie contre le même non classé (c'était pourtant largement abordable). Point positif, ils gagnèrent le double.
Les résultats individuels : En 1, Hubert 2,5v, Greg 3v, Alain 3,5v ; en 2, Pascal 3v, Hadrien et Christophe 2,5v.
Les trois rencontres de ce vendredi soir se terminant quasiment en même temps, il fallait faire la queue pour le pot d'après match, notre "espace de convialité" manquant de quelques m2 dans ces cas là !
Signé Alain, cptn Rueil 4.

> Rueil 5 ( Départementale 1)
Rueil 5 perd contre MONTROUGE 3 ( 60 60 65 , ? ? ? ) par 29 à 31
Attente du commentaire du capitaine.

> Rueil 6 ( Départementale 1)
Rueil 6 gagne contre VOLTIGEURS DE BILLANCOURT 3 ( 65 65 70 , 70 80 NC ) par 39 à 21
Face à une équipe des Voltigeurs nettement plus faible en bas, il n'y a jamais vraiment eu de suspense quant au résultat final de la rencontre, même si certains matchs ont été très disputés. On notera la défaite de Jean-Luc qui, pour la première fois depuis bien longtemps, a trouvé quelqu'un capable de changer sa façon de jouer pour finir par l'emporter 3 manches à 2 après avoir avoir perdu 11-5 et 11-1 les deux premiers sets. Du coup, cette rencontre "tranquille", nous a permis de venir encourager et coacher plus fréquemment nos amis de Rueil 7 qui avait affaire à des adversaires assez coriaces.
Signé Philippe, cptn Rueil 6.

> Rueil 007 ( Départementale 1)
Rueil 007 perd contre MALAKOFF 4 ( 35 55 55 , 55 60 70 ) par 23 à 37
.
Signé : François, chroniqueur de Rueil 007.

> Rueil 8 ( Départementale 2 )
Rueil 8 perd contre CHATENAY 4 ( 65 70 80 , 75 80 80 ) par 25 à 35
Rueil 8 rencontrait une équipe solide de Chatenay Malabry. Les absences de Benjamin et d'Antoine se sont fait nettement sentir même si Kevin et Pierre se sont bien battus.  Kevin fait 3v en deux et Pierre qui a été un peu sacrifié en jouant en 1 ne gagne pas. Peut être aurions nous mieux fait d'essayer de grapiller quelques points en 1 en organisant l'équipe différement ?  Pour le reste en 1, Gilles et Bertrand, chacun à leur manière, Gilles dans la sobriété et la concentration, Bertrand dans la prise de risque et l'exposition, ont bien essayé de faire leur maximum ce jeudi mais c'était vraiment plus fort en face et ils ne peuvent avoir des regrets que sur un match perdu en 5 sets pour Gilles et en 4 sets très serrés pour Bertrand (10-0 pour Chatenay en 1). En 2, Fabrice se bat bien et beaucoup sur ses premier et second matches et le paye au troisième. Toujours en 2, le capitaine fait 2v ce qui équilibre les débats (5-5 grace à Kevin).  19 des 20 matches étant joués en perf pour Rueil 8, le score final de 15-5 pour Chatenay refléte finalement bien la différence de niveau et confirme que nous évoluons dans une poule serrée ou tous les matches risques d'être très équilibrés et incertains.
Signé Jacques, cptn Rueil 8.

> Rueil 2 F ( Pré-Régionale Fém. )
Rueil 2F gagne contre NANTERRE 1 ( 55 75 75 90 ) par 31 à 23
Attente du commentaire du capitaine.



Journée 10 (7 au 9 fév-08)


> Rueil 1 F ( Pré-Régionale Fém. )
Rueil 1F perd contre Antony 1 ( ? ? ? ? ) par 21 à 33
Attente du commentaire de la capitaine.

> Rueil 1 ( Régionale 1 )
Rueil 1 perd contre NEUILLY SUR SEINE 3 ( 25 25 25 , 25 30 35 ) par 29 à 31
Ca n'est pas passé loin pour Rueil 1 ce samedi face à une des équipes solides de la poule, Neuilly. Vraiment dommage car nous n'avons jamais été distancé au score... Un nul, voire un score inversé, nous aurait permis de renouer avec un résultat positif. Mais c'est le sport et nous allons entamer 4 matchs décisifs pour le maintien, notament dans un mois à Savigny/Orge... A nous de bien nous préparer, il n'y a rien d'impossible mais il faudra tout de même aller chercher les résultats. De Bonnes parties à noter toutefois ce samedi, super Jean Louis par exemple fait 3 (face à 2043, 1898, 1864) et Antoine 2 (sur 1786 et 1660 pour son anniversaire !). Aller, maintenant, tout le monde fait des points ensemble !
Dans le groupe 1 : Jean Louis 3 (impérial !), Jérôme 2 (sur le chemin de la forme), Vincent 0 (mais de beaux points joués...) ; double perdu (à la belle). Dans le groupe 2 : Antoine 2 (pour plus de confiance), Thom 1 (ça reviendra), Reinald 0 (a vraiment loupé le coche avec 2 belles perdues qui coûtent chères...) ; double gagné.
Un break de 1 mois se profile devant nous, le bilan comptable des 3 premières journées n'est pas bon mais des choses intéressantes germent ici ou là, concrétisons celà par des points pour l'équipe... Faisons profil bas et reprenons le chemin de l'entraînement !
Signé Reinald, cptn Rueil 1.

> Rueil 2 ( Régionale 2)
Rueil 2 fait nul contre JOUY/VAUREAL 2 ( 30 30 30 , 35 40 50 ) par 30 à 30
Ce match aurait-il le goût de revanche de la part de l'équipe de Jouy/Vauréal que Rueil 2 avait battu lors de la première journée de la phase 1 sur le score de 31-29 ? Nos adversaires du soir se présentaient un peu plus fort avec 3*30, 35, 40 et 50. Rueil 2 débute le match en les accrochant, avec une seconde rotation close sur le score de 3-3. Mais les visiteurs prennent le large pour mettre à mal notre équipe qui est alors menée 9-6. A ce moment de la partie, Jouy/Vauréal pensait bien tenir sa 3ème victoire de la phase et sa revanche sur notre équipe, mais c'était sans compter sur une fin de match explosive de Rueil. Rodolphe gagne 3/2, Florian 3/1, Jérome 3/2 et Paul 3/0 sur leur dernier match.
Les 2 équipes se quittent sur le score de 30-30. Un résultat qui satisfait l'équipe de Rueil au vu des prochains matchs.
En résumé, en A :Ludo 2,5v, Jérome 1,5v, Loic 0v ; en B, Rodolphe, Florain et Paul tous 2v (double perdu 3/2).
Prochaine rencontre importante pour l'équipe qui jouera Rosny sur Seine pour assurer le maintien. 
Le capitaine de Rueil 2 souhaite de bonne vacances aux joueurs (mais attention au ski !!!)
Signé Jéjé, cptn Rueil 2.

> Rueil 3 ( Pré-Régionale )
Rueil 3 perd contre ISSY LES MOULINEAUX 6 ( 45 50 50 , 65 65 70 ) par 29 à 31
Attention, équipe de jeunes en vue. En effet 3 jeunes pousses prometteuses constituait la moitié de cette talentueuse équipe d'EPI 6. Les classements ne signifiant par la même pas grand chose et ne reflétaient en rien la valeur intrinsèque de ces éléments. Loin de moi toute idée de vouloir me retrancher derrière des explications fallacieuses mais il faut reconnaître que nos adversaires du soir ont su jouer à merveille l'effet de surprise et museler tout au long de la partie les quelques velléités rueilloises déployées. Bref, nous ne fîmes illusion qu'en tout début de partie (2-2 ; 3-3). EPI 6 entraînée par une première partie de tableau convaincante su ensuite prendre le large ... définitivement (8-3;10-5). Reuil 3 su se ressaisir quelque peu en fin de parcours mais bien trop tardivement pour inquiéter EPI.
Au rang des satisfecits, je retiendrai une fois encore la superbe prestation de Jeremy (3 vict. ; on compte sur  toi pour les prochaines échéances!!!) et le fait de n'avoir rien lâcher jusqu'au terme de la partie. Une soirée sans pour notre première partie de tableau qui nous a habitués à mieux (seulement 2 petits matchs).
Bref, il faudrait aller chercher les points manquants rapidement sous peine de désillusion...
Les résultats individuels : Julien et Fred 1v, Jeremy 3v, Yé 1v et Stéf 2v.
Signé Stéphane, cptn Rueil 3.

> Rueil 4 ( Départementale 1)
Rueil 4 perd contre ISSY LES MOULINEAUX 8 ( 55 55 65 , 70 80 ? ) par 29 à 31
Un de chute, un ! Le résultat de cette 3ème journée de la phase nous place maintenant en position délicate, sans droit à une nouvelle erreur, mais nous avons toujours notre destin en main. Sans faire offense à nos deux "pigistes" de Rueil 7 qui n'ont pas démérité (ils sont même passés tout près d'au moins 2 parties supplémentaires), si nos deux absents avaient été là, l'affaire aurait été bouclée à notre avantage. N'en déplaise à leur ego, les absents ont toujours torts, pas pour eux ..., mais dans une équipe, pour les autres... Encore faut-il que le mot "équipe" représente quelque chose et quelques valeurs dans leur approche sémantique du sport. Les résultats individuels, en 1 : Alain 2v, Pascal et Greg 1v ; en 2 : Hubert 3v, Thomas et Eddy 1v, les 2 doubles perdus (sans photo finish).
Il reste maintenant 4 rencontres à transformer absolument en 4 victoires. En attendant ces échéances, il y a un mois pour fréquenter la salle (... de Ping), taquiner la petite balle (... de celluloïd), faire le plein d' "envie" (... un composé hormonal endogène humain). C'est simple et à notre portée, alors on s'y met tous ?
Signé Alain, cptn Rueil 4.

> Rueil 5 ( Départementale 1)
Rueil 5 perd contre CHATENAY MALABRY 2 ( 55 65 65 , 65 70 75 ) par 27 à 33
Attente du commentaire du capitaine.

> Rueil 6 ( Départementale 1)
Rueil 6 perd contre RAYON DE NANTERRE 1 ( 55 55 60 , 55 60 65 ) par 25 à 35
Une fois n'est pas coutume pour Rueil 6, l'intégralité des matchs, à l'exception d'un seul, allait se jouer en perfs. Il faut dire que cette équipe de Nanterre descendait de PR, ce qui était un bon indicateur pour évaluer notre éventuelle capacité à évoluer à ce niveau. Et je dois malheureusement reconnaître que nous sommes encore un peu juste…  Même en imaginant que nous ayons pu gagner quelques unes des 6 belles que nous avons perdues, la victoire nous aurait probablement échappé. Toutefois, il convient de noter la combativité remarquable de chacun des joueurs de Rueil 6, qui nous permet quand même d'accorcher 5 perfs à notre tableau de chasse (Nicolas 2v, Antoine 1v, Jean-Luc 0v, Jean-François 1v, Jean-Michel 0v, Philippe 1v).  A l'issue de la rencontre, un petit repas improvisé fut organisé dans le garage de Jean-Michel (pas le grand jeu, mais quand même très honorable : Leffe, Bergerac, Côtes de Castillon, pizza, rillettes de canard, foie gras,…) afin de souhaiter bon vent à Antoine qui malheureusement nous quitte pour apporter son savoir-faire professionnel aux marocains de Rabat. Et comme il tenait aussi bien son verre que sa raquette, il va beaucoup nous manquer...
Signé Philippe, cptn Rueil 6.

> Rueil 007 ( Départementale 1)
Rueil 007 perd contre LE PLESSIS ROBINSON 1 ( 65 65 80 , 65 75 80 ) par 29 à 31
Après deux journées de rude découverte, coach Reinald estimait que ce tournant de la saison devait permettre de « mettre sur orbite la fusée Rueil 007 ». Mais plus que de calculs astronomiques, c'est bien à une partie de poker menteur façon Rueil 007 Hold'Em que les deux équipes nous conviaient. En effet, suite à une phase 1 magnifique au cours de laquelle les Rueillois avaient brillamment gagné leur buy-in pour le Main Event (couramment appelé D1 dans le milieu du ping), cette journée était l'occasion de rester dans la course au précieux bracelet WSOP.
Si les joueurs du Plessis étaient légèrement chip leaders au moment de s'asseoir à la table, les Rueillois savaient qu'ils avaient tout de même une belle carte à jouer. Under the gun, Fred, Bruno et François prouvaient d'ailleurs que tout était jouable et que la partie serait serrée. En effet, les Rueillois raflaient le premier pot… non sans y laisser des plumes (1-2). Mais leurs adversaires décidaient alors de faire des moves plus agressifs, une stratégie souvent payante au poker et en profitaient pour creuser l'écart au Chip Count (4-2) malgré quelques belles relances de Claude au bouton qui lui permirent de voler les blinds à quelques reprises. Le double B aurait dû être l'occasion, malgré les incertitudes inhérentes à une compo inédite, de se remettre dans le sens de la marche. L'affaire se présentait d'ailleurs plutôt bien avec des Rueillois qui, forts d'une très jolie main (As de coeur et As de carreau), partaient à tapis avant le flop (2 sets à 0). Malheureusement, leurs adversaires refusaient de se coucher et les Rueillois étaient donc payés par Roi et Valet de pique. La cote restait donc en faveur des visiteurs, mais le flop (Dame de coeur, 5 de trèfle et 10 de pique), puis le Turn (7 de pique) laissaient craindre le pire et rééquilibrait les chances avec un tirage couleur pour le Plessis (2 sets partout). Et la River fut fatale, le croupier dévoilant un cruel As de pique qui donnait un joli brelan d'As, malheureusement battu par la couleur adverse.
Le moral des joueurs était clairement touché et on lisait sur les visages que les joueurs sentaient qu'ils venaient de rater une belle occasion de faire basculer la partie. Pourtant les Rueillois étaient bien décidés à prouver qu'ils pouvaient résister avec un short stack et recollaient à 7-7 au prix de quelques énormes coups de bluff signés Fred et Jean-Marc, d'une bonne lecture du jeu par Alexandre (qui résista vaillamment au Turn face à un adversaire menant 2 sets à 1, 10 points à 7, pour mieux le faire exploser à la River) ou encore d'un double A digne des plus grands vainqueurs des World Series Of Poker, enchaînant les carrés et les quintes flush jusqu'à écoeurer l'opposition.
Au vu des face à faces restants, les espoirs les plus fous étaient encore permis. Malheureusement, les mauvaises mains s'enchaînaient et les Rueillois n'eurent bientôt plus que l'espoir d'obtenir le partage (10-8 pour les hôtes). Et ce résultat n'aurait eu d'intérêt qu'avec un set average positifs… qui passait tout simplement par 2 victoires par 3-0. Bruno pliait l'affaire sans trembler, mais Fred fut malheureusement victime d'un surprenant bad beat (2-1), s'inclinant pour la première fois de la soirée contre l'adversaire à priori le moins coriace de la A.
Bilan : 5-5 en A : Fred 2,5v, Alex 1, François 1,5v ; 6-4 en B : Bruno et Jean-Marc 2v, Claude 0v.
Signé François, chroniqueur impatient de commenter le premier succès de 2008 (si vous aimez le poker, la chronique
a dû vous plaire, sinon elle a été sûrement un peu obscure...).

> Rueil 8 ( Départementale 2 )
Rueil 8 gagne contre BOIS COLOMBES 8 ( 80 80 90 , NC NC 70F ) par 36 à 24
En l'absence du capitaine, pris par des obligations professionnelles, et de Benjamin blessé, la vaillante équipe n°8 espérait donner bonne figure. Composition encore tactique ce soir, avec Pierre en 1, et en 2 Bertrand et Kevin.
En 1 : victoire 6-4, Gilles 3,5v, Antoine 2,5v, Pierre 0v et ce malgré un très bon jeu lors des 3 matchs dont un match presque arraché au cinquième set. Et le double gagné au cinquième set.
En 2 : victoire 10-0, Bertrand et Kevin 3,5v, Fabrice 3v – Notre jeunesse impériale ! 6 victoires en 4 sets et 6 en 4 sets.
On continue de se faire plaisir en phase 2 !
Merci au capitaine pour ses encouragements télephoniques avant la rencontre. 
Signé Gilles, cptn adjt Rueil 8.

> Rueil 2 F ( Pré-Régionale Fém. )
Rueil 2F gagne contre ISSY LES MOULINEAUX 3 ( 65 75 80 80 ) par 30 à 24
Match sympa, très bonne ambiance malgré quelques pleurs de l'équipe adverse. A retenir la superbe perf de Nathalie (NC) sur Chloé (75). Prochain match à domicile contre Bois-Colombes, ce sera le choc des 2 leaders de la poule.
Signé Laurent, cptn Rueil 1F.



Journée 11 (13 au 15 mars-08)


> Rueil 1 F ( Pré-Régionale Fém. )
Rueil 1F perd  contre BOIS COLOMBES 5 ( 75 80 80 NC ) par 26 à 28

> Rueil 1 ( Régionale 1 )
Rueil 1 perd contre SAVIGNY SUR ORGE 1 ( 25 25 25 , 30 35 45 ) par 29 à 31
Décidément Rueil 1 n'y arrive pas... et donc la situation après la défaite en Essonne devient très compliquée pour le maintien en Régionale 1 (même s' il reste un espoir...).
La journée avait déjà très mal commencée puisque Thibaut m'annonce à 12h45 qu'il a oublié sa raquette dans son école à Nantes... C'c'est donc sans sa raquette personnelle mais avec une s'en rapprochant qu'il a évolué cet après-midi... Et avec 3 mois sans compétition également, celà a pesé...
Le début du match est serré comme on peut s'y attendre dans les rencontres "au couteaux" ; de 4/3 pour Savigny, le score évolue en leur faveur à 7/4. Et là intervient un des tournants de la rencontre ; le double 1 a une balle de match qu'il ne concrétise pas, nous sommes distancés par 8 à 4. Une contre en 2 alliée à la défaite également du double en 2 nous mettent dans une sérieuse posture.
Les Essoniens n'en attendaient pas tant et nous crucifient finalement par 11 à 09 ; la déception était grande de notre côté mais si tout le monde n'est pas à 100%, comment s'en sortir ?
Dans le groupe 1 : Jérôme 2V., Thibaut et Reinald 0. Dans le groupe 2 : Thomas 3V., Jean Louis et Antoine 2V.
Notre salut passe désormais par des résutats positifs lors des 3 dernières journées. Dur dur...
Signé Reinald, cptn Rueil 1.

> Rueil 2 ( Régionale 2)
Rueil 2 perd contre ROSNY SUR SEINE 1 ( ? ? ? , ? ? ? ) par 27 à 33

> Rueil 3 ( Pré-Régionale )
Rueil 3 perd contre COURBEVOIE 3 ( 35 40 45 , 40 50 65 ) par 23 à 37
Diminuée par l'absence de certains éléments clefs de l'équipe, Rueil 3 s'est logiquement inclinée à domicile contre une formation solide et beaucoup mieux armée aux classements de Courbevoie motivée par la perspective d'une montée possible en R2. La rencontre s'avéra à sens unique sans pour autant laisser filer les matchs. Au fil des rencontres, Jeremy confirme bien les espoirs que le club met en lui. Ilramène 2 simples et le double avec Yé. A noter le retour d'Arnaud  "à la maison" qui nous doit toutefois encore une performance digne de son niveau (dès le prochain match ?). Merci enfin à Claude pour son dépannage...
Signé Stéphane, cptn Rueil 3.

> Rueil 4 ( Départementale 1)
Rueil 4 gagne contre LA GARENNE COLOMBES 4 ( 65 65 70 , 70 85 90 ) par 34 à 26
Comme contre Issy avant les vacances, encore 2 titulaires absents pour cette journée. Mais avec des adversaire un (tout petit) peu moins dangereux et avec nos 2 valeureux cadets remplaçants, nous avons construit notre victoire sans nous mettre en danger. D'autant plus que Grégoire avait retrouvé à la fois ses jambes de 20 ans (qu'il n'a pas encore...) et une motivation appliquée (3v). David (en 1) fait une belle perf (70) lors de sa 3ème partie (il avait perdu 11-9 à la belle contre un des 2 "65" au 1er match). Le double fut perdu avec (à cause d') un joueur adverse en état de grâce. D'ailleurs, le capitaine rueillois fît les frais de la persistance de cet état juste après ce double ! En 2, Hubert et Pascal ont assuré (3,5v chacun), et Philippe gagne une partie et manque la 2ème, perdu 11-9 à la belle après avoir mené 7-3 !
Signé Alain, cptn Rueil 4.

> Rueil 5 ( Départementale 1)
Rueil 5 perd contre ISSY LES MOULINEAUX 7 ( 60 65 70 , 70 70 75 ) par pénalité 00-40

> Rueil 6 ( Départementale 1)
Rueil 6 perd contre MEUDON 3 ( 35 60 65 , 70 75 80 ) par 29 à 31
C'est une bien mauvaise soirée que nous avons passé vendredi à Meudon. Il est clair que nous étions tous un peu fatigués, mais l'éclairage de la salle ne nous a pas aidé non plus (de gros projecteurs au plafond, générant beaucoup de reflets sur les tables). De plus, l'attitude assez peu fair-play de l'entraîneur de Meudon qui n'a pas arrêté de hurler tout au long de la rencontre pour encourager ses joueurs, combinée au mauvais caractère de certains joueurs (l'un d'entre eux a failli en venir aux mains avec Jean-François qui lui demandait de moins crier), a clairement contribué à l'instauration d'une assez mauvaise ambiance.
Côté technique, il va nous falloir travailler sur les softs et autres picots courts, car nous avons beaucoup trop subi le jeu de nos adversaires sans vraiment trouver le moyen de les gêner. Du coup, cette rencontre nous échappe alors qu'elle était tout à fait à notre portée.  En A, Nicolas 1v, Jean-Luc 1v, Jean-Michel 0v, double gagné. En B, Jean-François 2v, Fabien 2v, Philippe 1v, double gagné.
Signé Philippe, cptn Rueil 6.

> Rueil 007 ( Départementale 1)
Rueil 007 perd contre ANTONY 5 ( 60 65 65 , 65 65 75 ) par 28 à 32
Fort des origines lensoises de son charismatique capitaine, Rueil 007 pensait surfer sur la vague du succès du moment en réalisant son propre remake intitulé « Bienvenue à Antony ». Malheureusement, l'accueil y fut bien moins chaleureux qu'à Bergues pour des Rueillois cueillis à froid (0-3). On peut d'ailleurs affirmer que jamais, ni en phase 1, ni en phase 2, Rueil 007 n'avait connu démarrage aussi poussif avec trois joueurs complètement à côté de leurs pompes. Si cet état de fait n'était guère surprenant pour François, qui marche toujours au Diesel, c'était nettement plus inquiétant pour les valeurs sûres que sont Fred et Bruno. Heureusement, Jean-Marc et Eddy montraient plus de caractère pour ranimer la flamme et revenir à 4-2. Mais hélas, trois fois hélas, ce n'était là qu'une pincée de chicorée visant à adoucir un café trop serré (ou l'arbre qui cachait la forêt en français standard). En effet, les entrées de la 1ère semaine étaient catastrophiques et les ouvreuses baillaient ferme dans les salles diffusant les aventures des Rueillois à Antony. Les chiffres du Box Office affichaient donc un impitoyable 7-2 à mi-parcours (bref, du brin, du brin, du brin).
L'heure était grave et c'est le moment que choisit le vaillant capitaine pour rameuter ses troupes, leur faire brandir fièrement les écharpes « Rueil 007 Power » et entonner : « A Rueil, c'était les champions. La terre, c'était eul béton. Le maintien, c'était l'horizon. Des joueurs, top-spinneurs eud fond. ». Et bien évidemment, la magie ch'ti opéra et les Rueillois se sentirent pousser des ailes. Les hôtes se mirent même à trembler sous les coups de grisou d'un capitaine survolté, d'un Bruno requinqué, d'un Alex tranquillisé et d'un double A de haute volée (7-6). On entendait presque le kop de Bollaert gronder : « Allez Rueillois, allez ! » et les « Allez biloutte ! » fusaient de toutes parts.
Sur leur lancée les Rueillois semblaient avoir retrouvé toute leur gnac, mais les adversaires faisaient le dos rond sans se désunir et quelques matchs accrochés basculaient du mauvais côté. A l'abord de la dernière ligne droite, le score était de 9 à 7 pour Antony. La révolte était passée et il ne restait plus qu'un petit miracle pour ramener les 3 points. Mais de miracle il n'y eut point et la sanction tomba sèchement : 12-8.
Cette soirée aura vraiment eu le goût de la frustration, aussi amère qu'une fricadelle mal cuite ou qu'une tartine de Maroilles dans le café. Le plus triste reste sans doute d'avoir senti une partie de l'équipe complètement désemparée et n'ayant guère pris de plaisir. On peut aussi regretter que, comme d'habitude, Rueil 007 se soit vu contraint de jouer ses deux matchs décisifs à l'extérieur, mais il faut saluer le coaching adverse payant. En effet, un joueur de la B (2 victoires en phase 1) promu en A fait carton plein, tandis que le joueur faisant le chemin inverse (0 victoire en phase 1) ramène 2 points. Sachant que Rueil s'était imposé 11-9 en phase 1, on n'est pas loin du compte.
Il faut donc accepter le verdict du public, même si cela implique sans doute que les aventures de Rueil 007 ne passeront plus dans les salles de D1 à la prochaine rentrée du cinéma.
Mais malgré cette fin de saison en eau de boudin, restez à l'affut de la gazette, car capitaine Eddy Boon s'est déjà engagé à écrire une chronique en authentique ch'ti de ch'nord. Hein biloutte ?
En A : Fred 0+D, Alex 1, François 0+D. En B : Eddy 3, Bruno 2, Jean-Marc 1
Signé : François pour un numéro spécial du Nord Pas de Calais Times.

> Rueil 8 ( Départementale 2 )
Rueil 8 perd contre COURBEVOIE 5 ( 55 65 65 , 70 75 NC ) par 22 à 38
Contre une équipe de Courbevoie 5 nettement plus forte sur le papier et qui vise la montée, Rueil 8 a logiquement souffert. L'arrivée tardive de nos adversaires nous a fait craindre le forfait mais n'a pas eu d'incidence sur l'heure de fin de match.  Pour sa première participation en 1, Kevin s'est beaucoup battu. Il a pris des sets à tous ces adversaires qui s'en sont cependant sortis grace à leur expérience. Sa prestation est prometteuse et doit lui permettre de progresser encore. Pour Antoine et Gilles ce fut encore plus difficile. En 2, l'histoire est un peu la même avec une victoire seulement pour Fabrice et le capitaine et une grosse difficulté pour aller chercher des perfs au dela de quelques dizaines de points d'écarts. Pierre fait 0 et au final le score un peu sevère de 18 à 2 pour Courbevoie est logique. Resteront le souvenir d'une soirée un peu fraiche (chauffage du gymnase en panne) et d'un match rapidement sans enjeu mais disputé dans une bonne ambiance. Les rencontres suivantes devraient être un peu plus motivantes pour Rueil 8.
Signé Jacques, cptn Rueil 8.

> Rueil 2 F ( Pré-Régionale Fém. )
Rueil 2F fait match nul contre contre BOIS COLOMBES 4 ( 60 65 70 75 ) par 27 à 27



Journée 12 (27 au 29 mars-08)


> Rueil 1 F ( Pré-Régionale Fém. )
Rueil 1F exemptée

> Rueil 1 ( Régionale 1 )
Rueil 1 gagne contre TAVERNY 1 ( 25 30 40 , 30 30 60 ) par 33 à 27
La série de 3 rencontres décisives pour le maintien en régionale 1 a débuté par un résultat positif et logique face à une équipe de Taverny elle aussi en proie à des absences. Mais que c'est appréciable de renouer avec le goût de la victoire, nous en avions perdu l'habitude !
Mis à part un mauvais départ (1/3), nous n'avons jamais réellement trembler. Pas grand chose d'autre à signaler dans cette rencontre mis à part l'inversion par les joueurs et le juge arbitre des 2 parties du début ! Jérôme T. jouant un joueur de 1 alors qu'il est en 2 et Thibaut joueur de 1 faisait face à un joueur de 2 ; incroyable ! Nous avions commencé la rencontre avec 10 mn d'avance, finalement elle ne servit à rien !
Dans le groupe 1 : Jérôme W. 3,5 (sur une bonne lancée), Jean Louis 2,5 (une contre face à un junior 40), Thibaut 0 (...).
Dans le groupe 2 : Antoine 3,5 (avec un niveau de jeu correct), Reinald 2,5 (sans gloire), Jérôme T. 1 (avec une bonne présence sur l'équipe).
Nous enchaînons samedi prochain chez un des leaders de la poule, Courbevoie, où nous devrons aller chercher l'exploit (si tout le monde retrouve le chemin de la forme, de l'entraînement et que toute l'équipe se mobilise pourquoi pas ? n'est-ce pas Thibaut...).
Signé Reinald, Cptn Rueil 1.

> Rueil 2 ( Régionale 2)
Rueil 2 perd contre LEVALLOIS 5 ( ? ? ? , ? ? ? ) par 21 à 39

> Rueil 3 ( Pré-Régionale )
Rueil 3 gagne contre ANTONY 3 ( 40 45 55 (ancien 40) , 45 50 55 ) par 29 à 28
Match ENORME hier de Rueil 3, qui à 5, arrache la victoire par 29 à 28 !!!! C'est parti comme si vous y étiez....
Il en va de ces matchs, où le lendemain au petit réveil on se demande encore si on les a réellement joués ou rêvés. Le match d'hier est de ceux là. Jouer en PR contre une équipe mieux classée est délicat. Jouer à l'extérieur rend la chose encore plus corsée d'autant que la salle d'Antony et son exiguïté ne rend pas les choses faciles. Jouer à 5 coéquipiers (j'y reviendrai plus tard) rend la tâche pratiquement impossible. Assurer dans de telles conditions un maintien s'avérait donc mission plus que difficile. Et pourtant.... Rueil 3 a su puiser au fond de ses ressources (Julien le mot est faible non ?) jusqu'au bout du dernier set de la dernière rencontre, se serrer les coudes et se remonter les manches (tout du moins pour ceux qui n'étaient pas en tee-shirt) comme jamais.
Jouer avez l'homme invisible ou Monsieur WO le "membre manquant" permet parfois à une équipe amputée de se transcender. Rien de tel qu'un petit sentiment d'injustice ou de colère (croyez moi le mot était faible en ce qui me concerne !!!) pour galvaniser les troupes. Bref après un début de rencontre équilibré, nous sûmes nous détacher à la faveur des 2 doubles remportés. A cet instant de la partie, "les mouches changèrent d'ânes" comme le disent si bien nos amis rugbymen, et l'incrédulité puis l'inquiétude purent se lire dès lors sur les visages de nos adversaires d'un soir.
La fin de la rencontre, ponctués par de gros matchs de Yé (perf à 45), de Fred (encore 3 matchs), de moi-même (perf à 40), s'acheva par ce divin parfum de félicité et un finish homérique de Juju la foudre (merci le filet) qui comme annoncé avant la rencontre sortit ses 3 matchs.
Le carton rouge va vous vous en doûtez à l'absent du soir que je ne citerai même pas dans cette colonne. Mon habitude n'est pas de tirer sur l'ambulance mais de faire prendre ici conscience à vous les joueurs mais aussi les parents qu'un engagement en début de saison ne constitue pas un vain mot. Par sa défection de dernière minute, alors qu'il lui restait 3 jours pour se rétracter, ce joueur a non seulement mis en grande difficulté le reste de l'équipe pour la rencontre mais à même failli compromettre définitivement l'avenir de l'équipe en PR. Son comportement est INEXCUSABLE. Malgré les qualités indéniables de ce jeune joueur, les portes de l'équipe 3 se referment dorénavant pour lui, dusse faire jouer un non classé novice lors des dernières échéances.
Les résultats individuels : Julien et Fred 3v, Stef 1v,  double 1 ; Yé 2v, Arnaud 1v, double 2.
Signé Stéphane, capitaine très heureux mais un peu contrarié Rueil 3.

> Rueil 4 ( Départementale 1)
Rueil 4 gagne contre SCEAUX 3 ( 80 80 85 , 80 NC wo ) par 39 à 18
Rencontre annoncée comme une simple formalité pour Rueil 4. Effectivement, avec le meilleur classement adverse qui rendait 170 pts au plus faible des rueillois, et avec des visiteurs venus à 5 (au fait, on a oublié de leur demander ce qu'il avait fait du 6ème...), le sort de la rencontre n'avait pas intéressé le moindre institut de sondage... On le sait, les statisticiens ont une vision macroscopique des choses, et les sets gagnés par les scéens ne persisteront que dans la mémoire des protagonistes (et sur la feuille de rencontre dans un tiroir du cd92 à Nanterre). Il y eu quand même ce geste généreux de Brice qui abandonna une partie à un jeune adversaire, qui lui, a bien fait d'y croire !
Signé Alain, cptn Rueil 4.

> Rueil 5 ( Départementale 1)
Rueil 5 fait match nul contre SURESNES 1 (30F 45 , ? ? ? ) par 30 à 30

> Rueil 6 ( Départementale 1)
Rueil 6 gagne contre ASNIERES 3 ( 60 65 65 , 70 70 70 ) par 31 à 29
Comme le dit l'adage populaire, c'est dans les moments difficiles que l'on reconnaît les grandes équipes !  Et en ce qui concerne cette rencontre, on peut assurément dire que Rueil 6 a su déployer aux bons moments 3 éléments qui font sa force : le talent, la motivation, et le coaching. 
Le talent tout d'abord, avec de très grands matchs pour Nicolas et Jean-Luc contre des adversaires extrèmement coriaces. Tous deux ont réussi à plusieurs reprises à se sortir de situations difficiles et à revenir au score pour finalement l'emporter au 5ème set. 
La motivation ensuite, pour chacun des joueurs, très bien soutenue par des encouragements sur tous les matchs. 
Le coaching enfin, avec des temps morts et de précieux conseils qui ont permis de faire basculer des parties lors de moments cruciaux (n'est-ce pas Jean-Luc et Nicolas ?).
Pour ce qui est du déroulement de la rencontre, le score fut très serré tout au long de la partie, avec jamais plus de 2 points d'écarts jusqu'à 7-7. Puis c'est à ce moment là, que Rueil 6, hyper-motivée par l'enjeu et la victoire à portée de main, réussit à gagner 4 matchs d'affilée et à emporter la rencontre. Au final, 7 matchs ont été disputés en 5 sets, tous gagnés par Rueil.
En A : Nicolas 3v, J-Luc 2v, J-Michel 0v, double gagné. En B : J-François et Fabien 2v, Philippe 1v, double perdu.
Signé Philippe, cptn Rueil 6.

> Rueil 007 ( Départementale 1)
Rueil 007 perd contre ASNIERES 2 ( 55 55 70 , 70 75 90 ) par 28 à 32
Face à une équipe très sympathique, il n'y aura pas eu beaucoup de suspense même si le score final  peut laisser des regrets. Nos adversaires de ce soir étaient bien plus forts et nous ont montré qu'il reste encore bien des progrès à faire à Rueil 7 pour avoir le niveau D1. Loin d'être ridicule (le capitaine d'Asnières s'attendait à un score plus large en leur faveur), c'est avec une équipe de Rueil 7 décimée par la maladie (3 sur 6 avaient la crève …) mais avec toujours le même esprit de combattant que le match débuta difficilement (4-2 pour Asnières). La suite ne fut guère mieux (8-4 avant le double du haut, puis 10-4). La fin fut plus glorieuse, avec 4 victoires sur les 6 dernières rencontres. 
Il est à noter que chaque joueur de Rueil 7 a gagné au moins 1 partie (bravo en particulier à notre constant Bruno avec 2 victoires et aussi à Fred qui, malgré être mené 2 sets à 0 et malmené à la belle, a réussi un bel exploit en l'emportant finalement contre un 55).
On veut dédier cette rencontre à notre Jean-Marc, notre héros abîmé et convalescent, mais on te transmet toute notre amitié et surtout on te souhaite un bon rétablissement.
En haut : Fred 2v, Alex & François 1v ; en bas : Bruno 2v, Eddy & Claude 1v.
Signé Eddy, cptn Rueil 007.

> Rueil 8 ( Départementale 2 )
Rueil 8 gagne contre MEUDON 4 ( 80 80 NC , NC NC NC ) par 36 à 24
Contre une équipe de Meudon plus faible sur le papier mais avec le même classement au championnat, Rueil 8 a gagné sans vraiment douter. 3 à 0 à la première rotation, 9 à 1 à la troisième et 16 à 4 pour Rueil au final. Pour son dernier match avec nous Gilles fait 2v.  De plus, grace à son coaching judicieux, il sauve Kevin, qui, mené 2 sets à zéro dans un match mal embarqué, redresse la barre et l'emporte finalement après une dernière frayeur au cinquième set. Fabrice se met la pression tout seul au premier match qu'il finit malgré tout par gagner au mental au cinquième. Pierre et Jacques font 3 chacun.  Finalement les doubles furent les parties les plus acharnées, jouées en cinq sets à rebondissement. Meudon le gagne en 1 et Rueil en 2.
Les départs pour l'international de Gilles (avec son GPS) et de Ludovic vont faire changer Rueil 8 mais la relève semble être en place avec Kevin et Pierre. La semaine prochaine devrait voir le retour de Benjamin pour un match à domicile qui pourrait nous permettre de retrouver une place plus flatteuse au classement. 
Bonne chance aux expatriés et aussi à Rueil 8 pour ses prochaines rencontres.
Signé Jacques, cptn Rueil 8.

> Rueil 2 F ( Pré-Régionale Fém. )
Rueil 2F gagne contre contre COURBEVOIE 1 ( ? ? ? ? ) par 32 à 22



Journée 13 (3 au 5 avril 2008)


> Rueil 1 F ( Pré-Régionale Fém. )
Rueil 1F perd contre contre ACBB 3 ( ? ? ? ? ) par 19 à 35

> Rueil 1 ( Régionale 1 )
Rueil 1 perd contre COURBEVOIE 2 (n°900, 25, 35, 30, 30, 35) par 25 à 35
N'ayons pas peur des mots : Rueil 1 est passé complètement à côté de sa rencontre dans la récente et superbe salle spécifique du deuxième de la poule, Courbevoie. Il n'y a pas autant d'écart que le score ne l'indique entre les deux équipes mais la réalité sportive est là... Nous avons pris une nouvelle claque. L'équipe a rendu les armes beaucoup trop tôt, la majorité de ses membres se démobilisant complètement quand  la défaite devint inévitable... Bref  personne pour rattraper l'autre cet après midi. Presque aucun match gagné à classement équivalent et même inférieur... Tout est dit... Le score évoluant de 6/3 à 11/3... Tout le monde fait un point sauf le capitaine, lui aussi décevant.
Les données du problème sont simples et compliquées à la fois : il faut absolument gagner samedi prochain à Pasteur (où nous aurons forcément besoin de supporters) face au Chesnay pour avoir une chance de se maintenir. Il reste une possibilité de passer au départage avec une ou plusieurs équipes. Alors ne calculons rien et donnons tout sur ce match avec au moins la tête haute...
Signé Reinald, Cptn Rueil 1.

> Rueil 2 ( Régionale 2)
Rueil 2 perd contre SAINT REMY 1 ( ? ? ? , ? ? ? ) par 22 à 38

> Rueil 3 ( Pré-Régionale )
Rueil 3 gagne contre MONTROUGE 2 ( 40 40 45 , 60 60 wo ) par 34 à 23
La J13 ou le retour du célèbre Monsieur wo. Cette fois heureusement dans la compo de l'équipe adverse. Toutefois, Rueil 3 fort de l'expérience de la semaine passée, a pris cette rencontre décisive pour le maintien par le bon bout et n'a jamais véritablement été inquiétée. Hormis, un début de match à l'avantage de nos visiteurs (1-2), la physionomie et surtout la dynamique était de notre côté. La "montée" d'Arnaud dans le haut du tableau s'est révélée fructueuse puisqu'il s'avéra le seul joueur à remporter 2 rencontres et autant de perfs à son tableau de chasse (40 et 45). Il ne lui reste plus qu'à confirmer contre des joueurs de son niveau et en deçà. Est-ce une question de jeu, nos fers de lance habituels que son Fred et Julien balbutièrent quelque peu leurs gammes pongistes hier soir. Le bas du tableau répondit heureusement présent et infligea un sévère 10-0 sans appel à nos adversaires du soir. Yé signe 2 bonnes perfs et Guy géra avec succès un match âpre qui peut lui servir de répère pour cette fin de saison... voire le début de la prochaine. En résumé, un maintien acquis de la plus logique des manières et qui demande à se voir confirmer dès vendredi prochain à Clichy.
Les résultats individuels : Fred 1V, Julien 1V, Arnaud 2V, Stef 3V, Guy 3V, Yé 3V, double 2.
Signé Stéphane, cptn Rueil 3.

> Rueil 4 ( Départementale 1)
Rueil 4 gagne contre NANTERRE 2 ( 50 55 65 , 55 60 65 ) par 32 à 28
Notre faux pas contre l'EPI début février nous imposait d'aller chercher le succès à Nanterre contre leur équipe 2 pour retrouver la Pré-Régionale. Le déroulement de la rencontre fût un vrai bonheur pour les rueillois !!!
3-0 à l'issue de la 1ère rotation. Stephan (qui avait accepté de remplacer Greg en voyage à Berlin avec son école, un très grand merci à toi Stephan) gagnait logiquement, JD (en A) et Pascal (en B) remportaient 2 parties déjà décisives (et qui à mon avis, ont conditionné la suite de la soirée). 5-1 après la 2ème rotation, Alain sortait victorieux à la belle d'une partie piège contre le 50 picoté, Hubert impérial (en B), et Brice un peu cueilli à froid. 7-2 (3ème rotation) avec un double 2 (Hubert et Pascal) qui maîtrisa parfaitement son sujet. 9-3 ensuite (confirmation des très bonnes dispositions du soir de JD et de Pascal), toujours avec cette impression que ne rien ne pouvait arriver de néfaste aux rueillois. 11-4 puis 12-4, c'était fait, la victoire était là. Les 4 dernières parties tournèrent à l'avantage des locaux (deux perdues à la belle 12/10 par JD et Stephan, 2 par abandon (sur légères blessures) de Brice et de Pascal).
Résultats : Stephan 1v, JD 2,5v, Alain 3,5v en A ; Hubert et Pascal 2,5v, Brice 0v en B.
Il nous reste maintenant une dernière victoire à assurer la semaine prochaine à domicile.
Signé Alain, cptn Rueil 4.

> Rueil 5 ( Départementale 1)
Rueil 5 gagne contre ASNIERES 4 ( ? ? ? , ? ? ? ) par 33 à 27

> Rueil 6 ( Départementale 1)
Rueil 6 perd contre PUTEAUX 5 (65 65 75, 70 75 75) par 29 à 31
Tout d'abord, il convient de préciser que les classements sur la feuille des joueurs de Puteaux n'avaient absolument rien à voir avec leur niveau réel : en effet, la plupart d'entre eux sont en très forte progression (de 100 à plus de 300 points entre Sept et fin Mars). De fait, la rencontre est très serrée, chaque équipe ne réussissant jamais à prendre plus d'un ou deux points d'avance. Le score progresse ainsi jusqu'à 7-7, mais nous finissons par nous incliner 11-9, non sans avoir remporté 7 des 9 matchs disputés en 5 sets. En haut, Nicolas 2v, Jean-Luc 1v, Philippe 0v, double perdu. En bas, Fabien 2v, Jean-Michel 2v, Jean-François 1v, double gagné.
Signé Philippe, cptn Rueil 6.

> Rueil 007 ( Départementale 1)
Rueil 7 perd contre PUTEAUX 4 ( 55 65 65 , 65 70 NC ) par 25 à 35
Ce déplacement à Puteaux sonnait un peu comme le rendez-vous de la dernière chance pour les Rueillois. Et c'est donc de théorie des probabilités qu'il fut largement questions pendant le cours trajet dans la Brunomobile. Capitaine Biloute n'étant jamais à cours d'idées pour motiver ses troupes, il lançait d'ailleurs le débat : « Hey tizots, j'o fait le calcul : chi on fo po les boubourses ach soir, pis que din le même temps, les aut' babaches ils font des matchs nuls, ben mi avec cheul équipe deul Rueil jéro, jéro, chept, on chera ach Nord deul jone d'relégation ! » Traduction : si l'alignement des astres suivait le troisième axe de la constellation du Sagittaire, dans la mesure Mars est en Venus et que la rencontre se jouait un jour pair et par un taux d'humidité inférieur à 47,32%, il restait peut-être une chance… Mais il restait un paramètre que Mme Soleil (adjointe de Raymond Domenech en son temps) n'avait pas prévu : l'erreur de calcul du capitaine, rapidement rectifié par ses troupes. Non, non l'exploit ne servait plus à rien, si ce n'est servir la beauté du sport. Le panneau d'entrée dans Nanterre n'était même pas encore passé que « l'enthousiasme général » était douché.
Alors avec un Thomas brûlé, un Jean-Marc accidenté (et qu'on espère tous voir vendredi soir prochain) et un Fred excusé, comment on fait pour s'en sortir ? Eh ben on tente un gros coup de bluff en remaniant totalement la compo. OK ça a peut-être pas payé ce soir, mais ça valait le coup d'être tenté. En A, Bruno et Alex, sans être dans leur meilleure forme, remplissent leur contrat avec 2 victoires chacun, dont une très jolie perf à 55, et c'est ça la marque des grands : savoir assurer en toute circonstance. Eddy se bat comme un lion, mais il y a des soirs où ça veut pas sourire alors même les sets les plus disputés finissent par tomber chez l'adversaire (20-18 en l'occurrence). Le constat est un peu le même pour Claude en B, qui a joué chaque set sur le fil du rasoir mais qui se contente d'une seule victoire. Ca méritait nettement mieux. Pour sa toute première au service secret de sa Majesté Rueil 007, Jano fait des débuts prometteurs et il ne manque pas grand-chose pour accrocher un adversaire à son tableau de chasse. Quant à François, premier son arrivée très en avance au point de rendez-vous ne pouvait rien augurer de bon et sa prestation fut en effet d'une médiocrité rare.
Tous les espoirs des joueurs reposaient dès lors sur les épaules de Rueil 6, qui livrait une bataille autrement plus serrée de l'autre côté des séparations, mais malgré les encouragements de Rueil 007, il était dit que cette soirée se passerait mal. Seule note positive tout de même, les joueurs (ceux de Rueil 007) savait que la descente était entérinée avant même de faire le premier pas sur le parquet. Et heureusement, sinon la désillusion aurait été grande car, malgré l'ampleur de la déculottée, je reste intimement persuadé (même si ça n'engage que moi) qu'avec l'équipe au complet et un état d'esprit plus conquérant la victoire était possible. 
Ne reste donc qu'à se focaliser sur l'ultime objectif de la saison : finir en beauté à la table vendredi prochain (Quoi ? Qui a parlé de table de ping-pong ?)
Signé : François, chroniqueur qui a bien besoin d'entraînement.

> Rueil 8 ( Départementale 2 )
Rueil 8 gagne contre CHATILLON 6 ( 6 x NC ) par 36 à 24
Rueil 8 rencontrait Chatillon 6 et a facilement gagné sa rencontre avec quelques parties disputées, en deux particulièrement.  L'intérêt a donc plus résidé dans les à cotés que dans les rencontres elles mêmes. La défection non prévue de Clément tout d'abord, qui a pu être remplacé  en toute dernière minute par Charles dont ce fut le premier match en compétition. Un début un peu difficile qui lui a permis de voir la différence entre le jeu dit libre et le jeu plus serré en match. Le coaching de Fabrice n'a pas suffit, même s'il a permis a Charles de gagner quelques sets. Nos adversaires ont pu gagner quelques matches.  Carton plein en 1 avec 10 victoires. En 2, Fabrice fait 3, Pierre acquiert de l'expérience et fait 2, le double est gagné aussi.  Au final 16-4 pour Rueil qui se met en position pour obtenir la troisième place de sa poule ce qui ne serait pas si mal pour une équipe recomposée en cours de phase qui a pu initier à la compétition quelques joueurs Rueillois.  La dernière rencontre, décisive, sera jouée contre une équipe de Malakoff qui a le même classement et sans doute les mêmes ambitions. Elle devrait être âprement disputée et sera intéressante à jouer.  La pression monte...
Signé Jacques, cptn Rueil 8.

> Rueil 2 F ( Pré-Régionale Fém. )
Rueil 2F perd contre contre CHATILLON 1 ( ? ? ? ? ) par 26 à 28



Journée 14 (10 au 12 avril 2008)


> Rueil 1 F ( Pré-Régionale Fém. )
Rueil 1F perd contre contre LEVALLOIS 1 ( ? ? ? ? ) par 19 à 35

> Rueil 1 ( Régionale 1 )
Rueil 1 gagne contre LE CHESNAY 2 ( 25 30 30 , 35 45 wo ) par 34 à 23
Ouf ! le mot n'était pas vain après cette dernière rencontre de Rueil 1 ! En effet, cette victoire était nécessaire mais elle devait être suivie d'une défaite de Taverny à Neuilly (ce qui fût le cas). Bref Rueil 1 termine à la 6è place, synonyme de maintien en Régionale 1. Mais dire que la seconde phase fut difficile est un doux euphémisme et c'est donc plutôt le soulagement qui prédomine dans nos esprits plus qu'un esprit fanfaron...
Le fait que nos adversaires du jour se présentèrent à 5, avouons-le, nous donnait un peu plus de confiance mais il y a tellement de matchs que nous aurions du gagner cette année que la méfiance fut tout de même de mise... Malgré tout, le déroulement du match ne nous donna pas l'occasion de "frissonner" malgré un très bon 25 en 1 et un excellent cadet en 2. C'est donc un résultat logique de 14-06 que notifia le marqueur sur la table de juge-arbitrage. Une situation rendue plus aisée par les bonnes performances de Jérôme, valeur sûre ce samedi mais aussi de Thibaut (au bon moment), Jean Louis et Antoine en 2. Un grand merci à Rodolphe, le prototype du joueur de club qui vient dépanner l'équipe en étant à fond dans la bonne humeur. En 1 : Jérôme 3 ; Thibaut 2 ; Jean Louis 2. En 2 : Antoine 2 (dont une perf sur le Cadet gaucher 35) + double, Reinald 1+ double, Rodolphe 0.
Digérons maintenant cette phase pour ensuite nous projeter sur la suivante, nous pouvons certainement mieux faire que la copie "mi figue-mi raisin" rendue cette année.
Signé Reinald, cptn de Rueil 1, content du dénouement.

> Rueil 2 ( Régionale 2)
Rueil 2 perd contre BOIS COLOMBES 3 ( 30 35 40 , 40 40 45 ) par 22 à 35

> Rueil 3 ( Pré-Régionale )
Rueil 3 fait match nul contre CLICHY 2 ( 55 60 60 , 60 65 80 ) par 30 à 30
Cette dernière rencontre de la saison, devait nous permettre de présenter soit un bilan positif en cas de victoire, ou bien légèrement déficitaire en cas contraire. Au final, et même si nous n'avions pas envisagé cette issue potentielle, ni l'un ni l'autre de ces cas de figure ne s'est réalisé. En effet, après une partie âpre et globalement de qualité et même si l'avantage des classements plaidait en notre faveur, c'était sans compter sur la vaillance de nos adversaires du soir. Ceux-ci ont sû en effet mettre à profit tant l'avantage d'évoluer à domicile (faibles rebonds des balles, effet trampoline du parquet...) que les petites carences physiques de certaines pièces maîtresses de Rueil 3 (abandon de Fred sur 2 parties en raison de problèmes dorsaux). Au rang des satisfactions, et ce même si son escarcelle resta vide hier, Philippe dernière et jeune recrue de Rueil 3 a su montrer de biens belles dispositions et son avenir prochain dans les équipes senior peut sembler à très court terme assuré. Les doubles constituèrent également une bonne surprise puisque les 2 nous revinrent ce qui est suffisamment rare pour le mentionner. La rencontre décisive se joua au bout de la nuit vers 00h15 et malheureusement ne permit pas à Arnaud de l'emporter, laissant aux locaux le sentiment d'être revenu de loin avec des moyens intrinsèquement plus limités. Comme quoi, rien n'est jamais acquis ni écrit dans ce "foutu" sport.
Les résultats individuels : Fred 0, Julien 2, Stephane 2, double 1 / Yé 1, Arnaud 2, Philippe 0, double 2.
A l'année prochaine.
Signé Stéphane, cptn Rueil 3.

> Rueil 4 ( Départementale 1)
Rueil 4 gagne contre BOIS COLOMBES 6 ( 65 70 70 , 70 80 80 ) par 37 à 23
Après le succès à Nanterre la semaine dernière qui nous plaçait au minimum second de la poule, et en conséquence nous autorisait à remonter en Pré-Régionale, il fallait ce vendredi soir simplement expédier les affaires courantes ... de la D1.
Pas de suspens donc pour Rueil 4 en cette dernière rencontre du championnat. Trois parties ont été perdues : Brice contre le plus faible (en nb de pts) en A, David en B avec des scores serrés (digne de l'époque où le Ping se jouait en 21 pts) contre un défenseur qui a voyagé dans toute la salle pour ramener inlassablement, souvent en balle haute, un nombre incalculable de balles, enfin Pascal, et çà c'est une (mauvaise) surprise en 0-3, contre un "80".
Voilà, c'est fini. 6,5 mois après son début, le championnat est clos ! Nous avons maintenant plus de 5 mois avant la 1ère journée 2008-2009 de Rueil 4 en Pré-Régionale. D'ici là, ne laissez pas le bois aux termites, ne laissez pas vieillir le caoutchouc, ne laissez pas durcir la colle, ne laisser pas s'installer des jambes de grabataire, ne laissez pas (trop) votre âme s'abandonner aux délices de la vie : Faites du sport !!!
Signé Alain, cptn Rueil 4.

> Rueil 5 ( Départementale 1)
Rueil 5 gagne contre CHATILLON 4 ( 60 65 70 , 70 80 80 ) par 32 à 28

> Rueil 6 ( Départementale 1)
Rueil 6 perd contre FONTENAY AUX ROSES 3 ( 50 55 65, 60 60 65) par 25 à 35
Le gros avantage d'une rencontre contre une équipe plus forte, c'est que, à défaut de gagner, on peut faire des perfs. Et ce vendredi, nous étions gâtés puisque l'intégralité de nos matchs se sont joués en perfs. Bien sûr, certains esprits chagrins diront que si l'on n'avait pas prêté notre meilleur joueur à Rueil 5 (afin d'assurer leur maintien), le score final aurait sûrement été différent, mais je ne retiendrais pour ma part qu'une seule chose : nous nous sommes bien fait plaisir contre une sympatique équipe de Fontenay. Par ailleurs, on notera la fort belle prestation de Fabien qui, visiblement dans un très bon jour, s'est permis d'emporter 3 des 5 perfs réalisées par l'équipe: bravo à lui !  En haut, Jean-Luc 1v, Jean-François 0v, Jean-Michel 0v, double perdu. En bas, Fabien 3v, Philippe 1v, Jano 0v, double perdu.
Signé Philippe, cptn Rueil 6.

> Rueil 007 ( Départementale 1)
Rueil 7 perd contre BOIS COLOMBES 5 ( 50 55 55 , 65 65 70 ) par 27 à 33
Comme expliqué dans la chronique précédente, l'objectif de cette ultime journée était clair comme de l'eau de roche : gagner pour éviter que cette saison ne se termine totalement en eau de boudin. En effet, après s'être auto-affublé de son désormais célèbre surnom « Rueil 007 », en écho, faut-il le rappeler à une brillante phase 1 conclue par 0 défaite, 0 nul et 7 victoires, il semblait assez ballot, en dépit d'un côté esthétique indéniable, de créer un effet miroir (0 victoire, 0 nul, 7 défaites pour ceux qui auraient du mal à suivre). Mais Rueil 007 n'étant pas du genre à faire les choses à moitié, ce fut malheureusement le cas… malgré un dernier combat acharné terminé sur les coups de 4h00 du matin et agrémenté d'une intervention policière sans bavure. Il faut dire que la mission était pour le moins délicate si l'on considère, comme l'expliqua Jeff par la suite, que les Rueillois rendaient en moyenne 200 points à chaque adversaire. Pourtant, la différence ne fut pas toujours aussi flagrante et on n'avait tout simplement plus vu l'équipe aussi hargneuse depuis la réception de Villeneuve… pour le dernier match de la phase 1. A croire qu'il n'y a rien de tel que la perspective du banquet de fin de phase pour ouvrir l'appétit des joueurs. Alors pour l'an prochain, je suggère d'instaurer le gueuleton après chaque match.
Certes, tout le monde ne connut pas le même bonheur dans sa quête de l'exploit, mais l'essentiel reste de s'arracher et de s'éclater. Petit retour en arrière pour mieux comprendre cet état d'esprit. Jeudi 10 avril, 14h09, mail de capitaine Biloute, tout fier de ses troupes dont chacun totalise jusque là une progression d'au moins 50 points, avec même un Bruno culminant à 115 points ! Mais votre fidèle serviteur ne manqua pas de constater qu'il y avait toutefois eu, pour la plupart, un net ralentissement en phase 2. Logique au vu des résultats d'équipe, mais un peu dommage si l'on considère le nombre de points à prendre. Etaient-ils vexés par ce constat pisse-froid ou simplement motivés à l'idée de marcher dans les pas de Bruno, toujours est-il que Fred et Alex nous ont sorti le grand jeu. Un Fred tout simplement É-N-O-R-M-E avec 3 perfs tellement incroyables qu'il finit par envisager des scénarios tous plus tordus les uns que les autres : On m'aurait menti à l'insu de mon plein gré sur la feuille de match ? Les adversaires étaient victimes d'une intoxication alimentaire après avoir voulu enchaîner mouillettes aux Maroilles dans le café et frites fricadelle sans s'être bien préparés ? Bois-Colombes, se serait-il pris pour l'OM en envoyant ses minots déguisés ? Non, non mec, t'as juste joué à la perf'… ection. Et Alex ne fut pas en reste, saine rivalité oblige. De souvenir de Rueillois 007, on ne l'avait jamais vu aussi concentré et déterminé que sur son 1er match (contre le 50… ancien 25 s'il vous plaît). Et quand il est comme ça, visiblement impossible de l'arrêter. Dommage qu'il rate le grand chelem d'un tout petit cheveu, mais avec 2 perfs (50 et 55) pas de quoi faire la fine bouche. Claude et Bruno ramènent chacun leur point et ne sont pas loin de remplir le contrat habituel (2 victoires), tandis qu'Eddy et François restent sur leur lignée de Puteaux, non sans avoir vendu chèrement leur peau et être passés pas loin de faire un coup eux aussi.  Merci à Eric pour son coaching magique… même si ça n'aura pas suffi à créer la surprise.
0h40, coup de sifflet : mi-temps.
Pendant le ¼ d'heure de pause, Coca d'honneur vite expédié, derniers recadrages du Capitaine, il était temps de passer aux choses sérieuses : un nouveau duel Rueil 6 vs Rueil 007 !
Et comme il se doit, ce sont les deux capitaines qui attaquaient les premiers. 0-0, Eddy au service avec un petit paquet de gâteaux apéro court coupé. Pas de quoi impressionner Philippe qui reprenait d'un flip rageur de petits fours maison. Mais Biloute contrait fort en bloc actif et envoyait le Picon bière, maîtrisé de justesse par un top revers qui ne manquait pas de… punch. Le ton était donné et tout s'enchaînait alors sur un rythme de folie. Alex prenait le pivot pour dégainer, de manière peu orthodoxe, le sauciflard. Jeff, bien sur ses appuis ne s'en laissait pas compter et coupait sèchement, milieu de table, le cake aux olives avec un petit effet Châblis, immédiatement claqué par Eric d'un revers de quiche. C'est le moment que choisit Bruno pour tenter de mettre tout le monde d'accord avec une énorme frappe à base de pâtes carbo. Ca aurait suffi à calmer les ardeurs de tout un bataillon de légionnaires qui en auraient eu plein les bottes après une rude journée en mission en compagnie de leurs chèvres, mais ça repartait pourtant de plus belles avec des rillettes et autres cochonailles sur le coin de table ou encore un plateau de fromages pleine ligne. Pardon cher public, mais à ce moment-là le mélange Picon-Châblis (« ben non pô dans le même verre hein boubourse ! Tu veux une baffe dans ton giff ou kwô ?) m'avait un peu fait perdre le compte de qui top spinnait quoi, mais croyez-moi Fabien, Claude, Jean-Mi, Alain et Jean-Luc était eux aussi plongés dans la mêlé générale à envoyer du très lourd. Au beau milieu de tout cela, les forces de l'ordre tentèrent de venir jouer les arbitres. Mais qu'à cela ne tienne, Fred, en position de retour de service se décalait pour s'ouvrir le coup droit et lâcher une irrésistible volée de macarons pistache ! (Promis Biloute, l'année prochaine il t'en fait une fournée spéciale Sang et Or : moitié Fricadelle, moitié chicorée avec ganache au Maroilles.). Verdict : un match nul comme on aimerait en vivre plus souvent !
Merci à tous pour cette saison exceptionnelle. Je me suis régalé à en faire la chronique et j'aurais signé des deux mains pour remettre ça dans quelques mois, mais c'est à contre coeur que je rends la plume car, si tout va bien, j'écrirai les prochaines gazettes du Canada, tabernacle de calice !
Enfin, revenez quand même jeter un oeil sur le site dans les jours qui viennent, il pourrait bien y avoir une petite surprise…
Signé François, fier chroniqueur des aventures de Rueil 007

> Rueil 8 ( Départementale 2 )
Rueil 8 fait match nul contre MALAKOFF 6 ( 65 85 NC , 3 x NC ) par 30 à 30
Cocorico... Rueil 8 affrontait une équipe de Malakoff 6 aux classements trompeurs (dont deux avec des plaques à picots perturbants).  Les deux équipes jouaient pour la troisième place du championnat et le match fut extrèmement serré toute la soirée. 3-0 pour Rueil à la première rotation, 4-2 à la seconde, 5-4 à la troisième, les joueurs à picots gagnant tous leur matchs en haut comme en bas jusqu'à 10-8 avant les deux doubles qui furent tout les deux acharnés mais, hélas, gagnés par Malakoff avec picots.  A noter un double inédit, mais prometteur, en haut avec Kevin et Bertrand qui n'ont perdu que 15 à 13 au cinquième set d'une partie ou ils étaient loin d'être favoris.  En bas, Pierre, Jacques et Fabrice font 2, en haut Kevin fait 2, Antoine et Bertrand 1.  Nous y allions pour gagner et au final cela fait un match nul un peu frustrant (picotements passagers à l'égo).  Ceci assure malgrè tout la troisième place de la poule à Rueil 8 qui en est plutot fière, cocorico donc. Avec 3 victoires, 2 nuls et 2 défaites nous n'avons rien à regretter au classement.  J'adresse donc mes remerciements aux 9 joueurs ayant participés en seconde phase ( Gilles, Benjamin et Charles n'ont pas joué ce jeudi), la plupart vont voir leurs classements évoluer favorablement. Je souhaite bonne chance aux expatriés et donne rendez vous l'année prochaine avec une équipe de Rueil 8 renouvellée qui va travailler pour tenter de viser plus haut... tout en continuant à s'amuser.
Signé Jacques, cptn Rueil 8.

> Rueil 2 F ( Pré-Régionale Fém. )
Rueil 2F perd contre contre PUTEAUX 1 ( ? ? ? ? ) par 20 à 29
Le club
Equipes.jpg
resultats.jpg
commentaires.jpg
classement.jpg
album_photo.jpg
inscription_jaune.jpg
roster_salle.jpg
Bienvenue
Nom d’utilisateur:

Mot de passe:


Retenir l’identification

[ ]